icon contactContact

Application en combustion – Combustibles de très haute viscosité

Contrôle des combustibles de très haute viscosité

La non-homogénéité des combustibles de très haute viscosité est le premier facteur à corriger pour assurer des procédés de combustion stable. Le combustible de très haute viscosité ne peut être brûlé sans viscosimètre à cause des fortes disparités du produit. Le contrôle de la viscosité avant injection est indispensable et nécessite de chauffer le combustible.

Controle des combustibles de très haute viscosité
Contrôle des combustibles de très haute viscosité

Le principal problème du brûlage du combustible de très haute viscosité est son inhomogénéité créant une mauvaise injection. Ceci provoque une combustion de faible qualité, surconsommation, des émissions de fumées, de fréquentes opérations de maintenance et des temps d’arrêt inacceptables dans les usines. Afin d’atteindre une atomisation uniforme, l’installation d’un capteur MIVI et son électronique associée permet d’atteindre une bonne viscosité du combustible de très haute viscosité grâce au réchauffage. Il permet aussi de maintenir la stabilité du processus de combustion.

Le viscosimètre MIVI peut être calibré jusqu’ à des gammes de viscosité de 1 000 000 de cP. L’installation d’un capteur MIVI sur un brûleur industriel à injection de vapeur permet de réaliser jusqu’à 100% d’économies en énergie fossiles, en utilisant uniquement du combustible de très haute viscosité de type animal par exemple. Le retour sur investissement après installation est immédiat. Le viscosimètre de process Sofraser MIVI permet non seulement de réduire la consommation d’énergies fossiles, mais aussi de standardiser les inhomogénéités des fuels de très haute viscosité en permettant le contrôle de leur viscosité à une valeur déterminée.