icon contactContact

Notre F.A.Q.

Il existe de nombreuses raisons d’obtenir un viscosimètre automatisé. Certaines sont:
  • réduire le nombre de mesures en laboratoire,
  • avoir un retour en temps réel sur l’évolution ou la stabilité du produit
  • pour optimiser le contrôle de processus,
  • contrôler la qualité du produit,
  • pour vérifier la qualité des biens achetés

Principalement 2 choses:

  • robustesse pour éviter toute maintenance inutile et temps d’arrêt
  • répétabilité pour obtenir des informations opportunes et fiables

Autres paramètres:

  • montable dans n’importe quelle position (directement sur les réacteurs ou les tuyaux, dans le réservoir, sur la boucle de dérivation, etc.)
  • compatible avec les conditions du procédé (température, pression, corrosion, colmatage, etc.)
  • conforme à la sécurité (FM, ATEX, 3A, PED, etc.)
  • mesure instantanée
  • fonctionnement automatisé

En 1981, Sofraser a breveté le premier viscosimètre maintenu en vibration à sa fréquence de résonance. Plus de 30 ans plus tard, nous utilisons toujours cette technologie car elle s’est avérée être la meilleure pour la mesure de la viscosité du procédé

C’est la fréquence de vibration naturelle d’un système mécanique (comme un diapason). La fréquence de résonance permet à un système d’osciller avec la plus grande amplitude d’une vibration. Dans notre système, l’amplitude de la tige vibrante est d’environ 0,1 mm

Le viscosimètre vibrant à la fréquence de résonance n’est pas affecté par les vibrations et les perturbations externes.
 
La technologie vibrante fournit une mesure relative. L’étalonnage est réalisé par corrélation avec des huiles minérales certifiées. En mesurant l’amplitude de vibration dans différentes huiles minérales, les paramètres de linéarisation sont déduits et programmés dans l’électronique.
 
Dans des conditions de travail normales, les paramètres ne changeront pas une fois entrés dans l’électronique. Cela est dû à une conception mécanique spécifique, à un traitement thermique et à un assemblage précis.
 
L’installation n’est pas difficile. Une fois que le capteur est installé sur un tuyau vide (absence de liquide), le premier et le plus important est de compenser l’électronique (zéro dans l’air). C’est une procédure simple qui consiste à appuyer sur quelques boutons; des instructions détaillées figurent dans le manuel de l’utilisateur. Chaque fois que le capteur est retiré et réinstallé, le décalage doit être effectué.
 
Aucune maintenance particulière n’est requise sur les capteurs. Lors du nettoyage du processus, laissez le viscosimètre en place. Le mouvement de la tige vibrante combiné à la solution de nettoyage lave le capteur.
 
Vous pouvez vérifier l’étalonnage en mesurant un fluide newtonien référencé en laboratoire (silicium ou huiles minérales certifiées) pour lequel la viscosité à température ambiante est connue. Le recalibrage à l’aide d’huiles minérales certifiées de l’instrument peut être effectué dans notre usine en France ou à notre bureau de Houston.
 
Le capteur MIVI est extrêmement répétable, même dans les fluides non newtoniens.
Le processus génère un taux de cisaillement, modifiant ainsi un produit non newtonien. Dans cette situation particulière, aucun principe au monde ne peut fournir une mesure absolue. En ce qui concerne les produits non newtoniens, il est toujours nécessaire de faire une corrélation avec les valeurs de référence (mesures de laboratoire). Dans cette situation, le capteur qui fournit la mesure la plus répétable est le meilleur capteur pour les fluides non newtoniens.
Le viscosimètre MIVI reproductible fonctionne à un taux de cisaillement élevé, ce qui permet, dans de nombreux fluides pseudoplastiques, de mesurer la viscosité dans la «gamme newtonienne». Essentiellement, il s’agit de la partie la plus plate du taux de cisaillement par rapport à la courbe de viscosité. c’est dans cette gamme que les fluides pseudoplastiques présentent un comportement newtonien.
 
Puisque le MIVI est conçu pour s’adapter à chaque processus, taille de tuyau ou plage de viscosité; il fonctionne dans des conditions difficiles: températures élevées, variations de pression, éléments corrosifs, fluides colmatants, etc.
 
Notre capteur standard est fabriqué avec SS 316L. Les pièces mouillées en Hastelloy® ou autres alliages spéciaux (par exemple 316Ti) sont disponibles sur demande. Pour éviter l’abrasion ou la corrosion, une large gamme de revêtements est disponible: PTFE, PFA, émail, ADLC, etc.
 
Pour son système de qualité, notre société est certifiée CE. Notre capteur dispose des certifications Ex-proof suivantes: FM, ATEX, KGS et JIS. Pour les exigences sanitaires, le capteur est fabriqué conformément aux normes 3A.
Voir notre page de certifications ici.
 
La bride de montage livrée avec le capteur doit être soudée au processus par un professionnel certifié. Un électricien doit connecter l’alimentation électrique à l’électronique et câbler les sorties.
Le capteur est livré avec des instructions de montage claires qui décrivent comment monter et démarrer le capteur. Si nécessaire, un membre de l’équipe Sofraser ou l’un de ses distributeurs peut venir sur le site pour aider à l’installation.
 
Nous avons 5 montages standards:
– sur réacteur
– sur l’angle du tuyau
– sur la chambre de mesure
– sur tube d’immersion
– montage en ligne droite
 
Si les montages susmentionnés ne suffisent pas, Sofraser peut réaliser des montages personnalisés en fonction de vos spécifications.
 
 
Le capteur est adapté à sa propre unité électronique et ne peut fonctionner sans elle.
 
 
Oui. Jusqu’à 4 capteurs peuvent être connectés au même automate à l’aide d’un transmetteur numérique intermédiaire
 
 
 
Grâce à une mesure de température interne, tous les capteurs ont corrigé la dérive de température. Certains composants électroniques permettent de calculer la viscosité à la température de référence (viscosité compensée en température). Pour ce faire, l’option PT100 (une sonde de température) est recommandée car elle mesure la température du produit en cours de traitement.
 
 
 
Selon l’électronique, il y a:
– Jusqu’à 4 sorties 4-20 mA
– jusqu’à 2 sorties RS485 / RS232 (en utilisant MODBUS / CANBUS)
– jusqu’à 9 relais pour alarmes et diagnostics bas / haut
 
 
 
Les capteurs sont livrés avec 3 mètres de câble (standard). En fonction du dispositif électronique, il est possible que le capteur et l’électronique se trouvent jusqu’à 1 000 mètres (3 300 pieds).
 
Sofraser dispose d’un réseau de distributeurs dans le monde entier et peut desservir tous les pays du monde. Contactez la société auprès de laquelle le capteur a été acheté ou contactez directement Sofraser. La plupart des réparations sont effectuées à l’usine en France.
 
Si le capteur a été fabriqué après 1993, cette option est possible. Comme nos capteurs sont très robustes, il n’est pas rare que les clients mettent à jour l’électronique sans changer le capteur. Cependant, le capteur doit retourner à l’usine où il sera associé à sa nouvelle unité électronique avant d’être renvoyé.
 
Nos numéros de série ont le format suivant: “ABC 1234”. Le numéro de série se trouve également dans la documentation du capteur et à l’intérieur de l’électronique. En ce qui concerne les appareils électroniques récents, le numéro de série est entré dans le programme et peut-être affiché en accédant au menu approprié (voir le manuel de l’utilisateur pour plus d’informations).
 
Notre capteur MIVI:
Approbation FM pour les zones dangereuses de classe Ι, Division 1, Groupe A, B, C et D T4A
 
Notre capteur MIVI:
– ATEX II 2G d IIc T1 à T6 – pour le gaz
– ATEX II 2 D AZI IP27 T. 75 ° C à T. 300 ° C – pour les poussières